{slide page content}
  • Blog
  • Bisexualité ou hétéroflexibilité : Et si on n’était pas obligé de choisir ?

Bisexualité ou hétéroflexibilité : Et si on n’était pas obligé de choisir ?

908
0
14 juin 2019
Bisexualité ou hétéroflexibilité : Et si on n’était pas obligé de choisir ?
Les applications et les sites de rencontres sexuelles proposent désormais une large gamme d'étiquettes d'orientation sexuelle : sapiosexuel, pansexuel, cisgenre, transgenre, queer, intersexuel, hétérosexuel, homosexuel, bisexuel, etc. Étrangement, certaines terminologies ont le même sens : hétérosexuel et cisgenre par exemple. La seule différence entre ces deux termes réside dans leur utilisation, car si la société en général se qualifierait probablement d'hétérosexuelle, le terme « cisgenre » est généralement utilisé dans les groupes universitaires et d'enseignement supérieur. Cela trouve son origine dans le contexte du mouvement transgenre. Sapiosexuel, par contre, signifie simplement favoriser un bel intellect par rapport à un beau corps. Il s’agit donc d’un profil de personnalité souhaité et non d’une orientation sexuelle en tant que telle.
 

Hétéroflexible : Pas bisexuel, juste flexible. Et alors ?

Pour les personnes qui ne veulent pas se définir complètement comme bisexuelle, il existe maintenant un terme qui désigne leurs voyages temporaires sur leurs propres rives. Cependant ce terme ne permet pas un « étiquetage » clair aux yeux des gens. Après tout, être flexible n’est pas une condition statique, bien au contraire. Fait intéressant, ce terme est utilisé de préférence par les hommes. Bien sûr.

Les femmes bisexuelles sont bien sûr les bienvenues sur le terrain sexuel lesbien. La raison : la bisexualité féminine est un fantasme masculin de longue date. Elles seraient encore plus insatiables qu'une femme hétéro. Les hommes bisexuels, en revanche, sont rapidement considérés comme des « pédés », des « hommes faibles ». Cette insulte condescendante semble alors être réservée aux hommes dont la sexualité n’est pas fixe.
Mais pourquoi crée-t-on toujours une nouvelle terminologie au lieu de simplement comprendre le concept de « sexualité et désir » et surtout de se rendre compte que c’est quelque chose de beau, de sensuel ? Pourquoi devrait-on discriminer ceux et celles dont l’attirance pour les autres fluctue sans distinction de sexe ni raison particulière ?
Bien entendu, chaque orientation, en particulier celles de la scène LGBT +, doit lutter contre les préjugés et les stéréotypes. Bien entendu, le degré de discrimination est particulièrement important selon l’orientation en question, mais l'appellation de « scène LGBT + » suggère déjà leur écart par rapport à la norme hétérosexuelle. Se tenir « à cheval » entre les deux sexes semble, pour beaucoup, même de nos jours, toujours incompréhensible.

Les amis hétérosexuels d’un bisexuel le voient surtout comme un hétéro, parce qu’il n’est pas assez « gay » et qu’il sort avec des femmes. Dans le même temps, les amis homosexuels de cette même personne la considèrent également comme un hétéro, car elle n’est pas assez « gay » pour ce « groupe » non plus.
 

Pourquoi choisir une orientation sexuelle définitive quand on peut en changer ?

Mais d'où ça vient ? Au début, cela dépend certainement du sexe sur lequel on s’est concentré le plus. Être une femme bisexuelle dans une relation avec un homme vous prive généralement directement de toute intégrité dans la communauté gay. Les femmes lesbiennes les moins ouvertes parlent d'indécision et du fait de « coucher avec l'ennemi ». Injuste, n’est-ce-pas ?

Les hommes hétérosexuels voient souvent dans leur petite amie ou amante bisexuelle le potentiel de futures relations, certes informelles, avec une femme supplémentaire, et donc une simple extension du plaisir. Pourquoi est-il acceptable pour de nombreux hommes que leur petite amie rencontre d'autres femmes au sein de la relation, mais pas d'autres hommes ? Certainement à cause de ce fantasme de bisexualité que les hommes aiment prêter à leur conjointe pour leur propre plaisir.
Cependant, cette attitude suggère qu'une autre femme ne présente aucun danger, du moins pas sur le plan émotionnel, alors que la rencontre avec un autre homme constitue un danger perpétuel, une épée de Damoclès qui s’apprête à donner le coup de grâce à tout moment.
A ce stade, même la compétitivité, qui est souvent plus difficile à supporter, surtout chez les hommes, que dans le sexe féminin détermine certainement cette vision dominante des choses. Peut-être qu'à ce stade, le patriarcat, qui présuppose une partie masculine omniprésente, revient au premier plan.
 

De l’injustice dans le traitement des femmes et des hommes hétéroflexibles

Par conséquent, les femmes lesbiennes sont également censées être particulièrement masculines. Celles-ci osent défier le système patriarcal et ramener la vie (relationnelle) sur le même plan. Peut-être que cela fait peur à la plupart des hommes, car de quoi ont-elles encore besoin ? Un don de sperme est finalement plus facile à obtenir qu’une mère porteuse. C'est vrai.

Parfois, chez les lesbiennes au style masculin, l'impression s’installe d’une sorte d'envie de défier le masculin. Ou alors l’envie de la liberté sexuelle de ne pas avoir à se catégoriser dans le genre qu’on leur a attribué.

Les hommes bisexuels ont souvent beaucoup plus de difficultés dans notre société, car ils ne sont généralement pas un fantasme sexuel commun. Mais pourquoi Les hommes bisexuels ne sont-ils pas aussi excitants que les femmes bisexuelles ? Ou alors tout aussi courageux d’exprimer toutes les facettes de leurs désirs comme le font les femmes bisexuelles ?

Le problème réside ici peut-être encore une fois dans le patriarcat, qui a toujours été plus préoccupé par l'endroit où les hommes placent leur pénis que par l’endroit où les femmes placent leur langue. Après tout, nous apprenons très tôt, grâce à la pornographie, comment les choses doivent être. L'homme dominant qui prend ce qu'il veut et en retour la femme soumise prête à tout pour l’assouvissement des lubies de l’homme.
Cette image est désormais disponible partout grâce ou à cause des plateformes pornographiques gratuites. Celle-ci est donc difficile à casser.
Par conséquent, il semble logique que la femme bisexuelle, du point de vue du patriarcat régnant, soit dégradée en un objet sexuel qui doit être plus aventureux, plus moderne, plus intéressant, plus jouissif pour l’homme. Chose que ne peut pas se permettre l’homme hétéroflexible.

Les + populaires

Histoire coquine : Je fixai le gode ceinture à ma taille19 avril 201812L’histoire coquine d’une femme qui raconte comment elle a pénétré son homme avec un gode ceinture pour la première fois, qui plus est en présence d’un autre homme. ...lire la suiteHistoire de cul : J’avais un mec devant moi et un mec derrière26 juillet 20186Un plan cul bestial super hot qui a commencé dans une boîte de nuit gay et qui a fini sur un canapé. ...lire la suiteRécit érotique pansexualité : J’allais enfin faire l’amour à une transsexuelle09 mai 20184Un homme nous raconte sa première expérience sexuelle avec une transsexuelle. Bonne lecture à toutes et à tous ! ...lire la suiteRécit pansexualité : Il m’a dit de l’enculer29 juin 20187Quand un colocataire a le blues, il arrive parfois que les choses dérapent. Voici le récit d’un jeune homme plein de bagou qui a connu sa première relation sexuelle avec un homme. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’est pas avare de détails ! ...lire la suiteHistoire érotique lesbienne : Je n’ai pas réfléchi et j’ai embrassé sa vulve31 août 20181Alexia nous raconte sa toute première expérience avec une femme. Une histoire érotique lesbienne qui nous transporte dans cette chambre étudiante où Alexia a découvert la sexualité lesbienne… ...lire la suiteMon ami hétéro : Tu veux sucer une grosse bite, pas vrai ? 07 février 20197Un ami pas si hétéro que ça… Une histoire vraie à lire uniquement sur votre blog pansexuel ! ...lire la suiteInterview pansexualité : Ni hétérosexuelle, ni lesbienne, ni bisexuelle30 mai 20183Mara, jeune femme pansexuelle active dans l’association Bi’Cause, nous parle de la cause pansexuelle et de son rapport à la sexualité et à sa pansexualité. ...lire la suiteLecture érotique : Son sexe dans ma chatte brûlante12 juillet 20184Sa découverte de la sexualité hétérosexuelle a été un déclic pour cette jeune femme qui se considérait comme lesbienne et qui avait un vrai ressentiment envers les hommes avant cette aventure… Bonne lecture érotique. ...lire la suiteHistoire de cul avec deux transsexuelles : Etre choyé par deux trans bien foutues09 octobre 20187En exclusivité sur le blog pansexuel de votre site de rencontre, une histoire de cul avec deux transsexuelles. Un récit érotique à déguster sans modération. ...lire la suitePartie de sexe à trois (part.1) : Le mec s’est mis à côté de moi16 août 20188Voici le récit d’une partie de sexe à trois qui a permis à l’auteur de découvrir son penchant pour les pratiques homosexuelles. Une histoire en deux parties à savourer sur notre blog pansexuel. ...lire la suite

Les + commentés

Histoire coquine : Je fixai le gode ceinture à ma taille19 avril 201812L’histoire coquine d’une femme qui raconte comment elle a pénétré son homme avec un gode ceinture pour la première fois, qui plus est en présence d’un autre homme. ...lire la suiteRécit pansexuelle Exhib : Besoin de sentir le regard des hommes se poser sur moi06 juillet 201811​Une femme se définissant elle-même comme une « bonne salope » nous partage le récit d’une aventure d’exhib dans un parc où elle a baisé avec un joggeur. Une histoire d’exhibition bien coquine comme il faut. ...lire la suiteAvez-vous déjà eu un orgasme anal ?16 août 201910Un article sur le sexe anal et sur l’orgasme anal. Avez-vous déjà eu un orgasme anal ? Partagez votre expérience du sexe anal en commentaires. ...lire la suitePremière expérience de sexe anal gay : L'huile chaude dans la fente de mes fesses04 octobre 20188Un jeune homme raconte comment il a perdu sa virginité anale, lui qui refusait toujours de franchir le cap. D’actif à passif, il semble avoir pleinement découvert les plaisirs de la sodomie. ...lire la suitePremier trio : Le tour des forums et sites de rencontre19 septembre 20188Un homme raconte son premier trio avec sa femme. De la décision au passage à l’acte, il dévoile comment s’est déroulée cette expérience qui ne semble pas être la dernière… ...lire la suitePartie de sexe à trois (part.1) : Le mec s’est mis à côté de moi16 août 20188Voici le récit d’une partie de sexe à trois qui a permis à l’auteur de découvrir son penchant pour les pratiques homosexuelles. Une histoire en deux parties à savourer sur notre blog pansexuel. ...lire la suiteRécit pansexualité : Il m’a dit de l’enculer29 juin 20187Quand un colocataire a le blues, il arrive parfois que les choses dérapent. Voici le récit d’un jeune homme plein de bagou qui a connu sa première relation sexuelle avec un homme. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’est pas avare de détails ! ...lire la suiteMon histoire avec la pansexualité : Mes désirs complexes et troubles15 novembre 20187Nouvelle lectrice de notre blog, elle raconte son histoire avec la pansexualité. Une histoire tumultueuse et triste par moments. Entre rejet, amours, séparations, retrouvailles, voici un morceau de vie émouvant. ...lire la suiteHistoire de cul avec deux transsexuelles : Etre choyé par deux trans bien foutues09 octobre 20187En exclusivité sur le blog pansexuel de votre site de rencontre, une histoire de cul avec deux transsexuelles. Un récit érotique à déguster sans modération. ...lire la suiteMa première fois avec un homme : Que je brise le tabou14 septembre 20187Un sénior marié raconte comment il a couché pour la première fois avec un homme à l’âge de 59 ans. Une expérience de vie qu’il n’est pas courant de rencontrer à tous les coins de rues. ...lire la suite
Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.