{slide page content}
  • Blog
  • Clichés sur les LGBT : Le secret de polichinelle le mieux gardé de la société

Clichés sur les LGBT : Le secret de polichinelle le mieux gardé de la société

723
0
07 mars 2019
Clichés sur les LGBT : Le secret de polichinelle le mieux gardé de la société
Il n’y a même pas un demi-siècle, l'homosexualité était le secret de polichinelle le mieux gardé de la société : tout le monde savait que cela existait, mais vous ne voyiez pas de gays à la télévision, au cinéma ou dans les journaux, et vous n'en parliez pas lors de vos dîners de famille ou entre amis. Et si le thème venait par malheur à être abordé, des idées aussi fausses que ridicules sur la communauté homosexuelle abondaient.
Aujourd'hui, l’homosexualité, la bisexualité, voire même la pansexualité, font partie des sujets qui font parler — pas toujours en bien, c’est vrai. A l’heure du mariage pour tous, à l’heure des coming out de célébrités, à l’heure du cinéma qui ose mettre en scène des figures symboliques LGBT (Ma vie en rose, Brokeback Montain, Moonlignt, La vie d’Adèle, Transamerica, et bien d’autres films encore), il n’y a plus d’excuse aux clichés sur les LGBT.
Pourtant les idées fausses persistent et les exemples sont aussi nombreux que ahurissants…
 

Le mythe des chiffres à l’emporte-pièce  

Nous vivons dans un monde caractérisé par les chiffres et les statistiques. Le chiffre le plus commun que vous entendez est qu’un gars sur 10 est gay et qu’environ 6% des femmes sont lesbiennes. Ces chiffres, qui ne sont pas contestés depuis les années 50 et les études d’Alfred Kinsey, demeurent figés dans les esprits et dans le temps.  
Mais en fait… personne n'en a la moindre idée. Ce chiffre de 10% pourrait en réalité être de 2% ou de 20% selon les endroits, les moments ou les caractères des participants. Les sondages continuent, et la seule chose qu'ils ont déterminée jusqu'à présent, c'est que nous n'en avons aucune idée, notamment parce que beaucoup de personnes LGBT n’osent pas se livrer — et c’est compréhensible et respectable même si on aimerait que chacun puisse s’exprimer comme il l’entend.
Le problème est évident : nous nous basons sur des sondages d’une époque où il n’était pas acceptable d’être homosexuel en occident, et encore moins dans le reste du monde. Ainsi, dans ces enquêtes, les gays pouvaient se sentir contraints à cacher leur orientation sexuelle, pouvaient refuser de répondre à la question ou simplement ne pas connaître la réponse eux-mêmes — ce n'est pas comme si c'était une question binaire (comme Kinsey et d’autres auraient pu vous le dire).
 

Le mythe des bisexuels qui ne seraient que des homosexuels indécis

Pour beaucoup de gens (même beaucoup de gays), prétendre être bisexuel, c’est être indécis. Autrement dit, les vrais bisexuels sont des créatures mythiques, comme les licornes : ils n’existent pas en tant que tel.
Mais en fait ... il y a effectivement des bisexuels dans le monde, cela a été confirmé par des études qui s’intéressent à l’orientation sexuelle et tout le reste. Et certains se reconnaîtrons sûrement.
Encore une fois, il est extrêmement difficile de déterminer exactement le nombre de personnes dont nous parlons. Des études ont également montré que les hétérosexuels hommes sont moins disposés que les femmes hétérosexuelles à avoir des relations homosexuelles, qu’elles soient sexuelles ou sentimentales.
Bonne chose, ces personnes peuvent toujours trouver refuge parmi le reste des groupes LGBTQ, n’est-ce pas ? Eh bien, pas forcément. Pour beaucoup de gays, les bisexuels sont considérés comme des homosexuels qui nient encore leur sexualité et qui, par conséquent, trahissent la cause. Balivernes ! Alors, s’il vous plaît, un peu de tolérance envers nos ami-e-s bisexuel-le-s
Donc si vous ne le saviez pas avant, vous savez maintenant ce que signifie le « B » dans LGBTQ.
 

Toutes les relations homosexuelles ont un « garçon » et une « fille »

Pour quelqu'un qui n’en connaît pas un rayon sur l’homosexualité ou le lesbianisme, cela a probablement du sens de penser qu’il y en a toujours un qui joue la fille et un autre qui joue le garçon. C'est juste la nature humaine qui reprend le dessus !
Mais en fait ... cela fait très longtemps que nous connaissons une autre vérité à ce sujet. Au début des années 1970, une étude révélait que 7% seulement des couples homosexuels s'installaient dans des rôles traditionnels « masculins » et « féminins ». Ce qui a du sens, étant donné que cette idée fausse est basée sur l’hypothèse selon laquelle, au fond, les gays et les lesbiennes sont attirés par des personnes ayant des caractéristiques du sexe opposé. Tout est basé sur l'incapacité de certaines personnes à comprendre vraiment l'idée. Les gens voient un couple homosexuel et essayent de déterminer lequel ou laquelle des deux porte le pantalon, ce qui est idiot.

Les homosexuels ne sont pas religieux

En regardant les infos et notamment toute la couverture médiatique qu’il y a eu autour du mariage pour tous, vous aurez peut-être l'impression que des problèmes tels que le mariage homosexuel se résument à une bataille entre gays païens et chrétiens conservateurs. Il serait donc facile de supposer que notre homosexuel moyen n'est pas un grand fan de la Bible, de la Tora ou du Coran, pour ne citer que les trois grandes religions du monde. Ajoutez cela au nombre de groupes religieux extrémistes accusant les homosexuels de tous les maux du monde, de la destruction imminente de l’humanité, et il est tout à fait naturel de supposer que si la religion déteste autant les homosexuels, cette haine doit définitivement être réciproque.
 
Mais en fait ... une enquête a conclu que 60% des gays et des lesbiennes considéraient la religion comme une partie importante de leur vie. Qu’est-ce qu’il y a d’incompatible entre l’appartenance à une religion ou la croyance en un Dieu et l’homosexualité ou le lesbianisme ? Rien, si ce n’est quelques individus qui interprètent les livres sacrés comme bon leur semble.
 
On est homosexuel, lesbienne ou hétéro ad vitam aeternam
 
Il a fallu des décennies de progrès, de changements sociaux et de chansons de Lady Gaga pour qu’on comprenne enfin le fait qu’il n’y a pas d’interrupteur qui puisse activer ou désactiver l’homosexualité. Tu es juste né comme ça ... pour le meilleur ou pour le pire.
Mais en fait ... les études scientifiques et sociologiques montrent que vous pouvez vous découvrir gay ou hétéro au cours de votre vie, ce qui ne signifie pas pour autant que vous pouvez le contrôler, ou encore que les personnes homosexuelles peuvent être « guéries » si vous leur montrez suffisamment de vidéos de Pamela Anderson en train de courir sur la plage ou quelque chose du genre. Ces dernières années, les scientifiques se sont penchés sur la tendance croissante en matière de « lesbiennes à floraison tardive », ou de femmes hétérosexuelles dans la trentaine ou la quarantaine qui réalisent soudainement qu'elles veulent autre chose.
Encore une fois, on serait tenté de penser qu'ils traversent une phase, ou pire, qu’ils le font « pour attirer l'attention » ou par « effet de mode », mais plusieurs études disent le contraire. Les scientifiques ont suivi un groupe de femmes pendant des années et ont mesuré l'évolution de ce qu'elles désiraient, confirmant que les choses peuvent changer avec le temps. C'est différent pour les mecs, qui osent moins se livrer car la société dans son ensemble accepte plus facilement les lesbiennes que les gays, mais ces changements peuvent se manifester de différentes manières : comme les hommes hétérosexuels qui se lancent de plus en plus dans les pratiques dites homosexuelles, ou la fière tradition des hommes mariés qui s'amusent avec d'autres gars, mais se considèrent toujours comme des hétérosexuels.

Conclusion : Et si l’humanité était plus heureuse dans la pansexualité ?

Ce sont des situations comme toutes celles évoquées au cours de cet article qui donnent de la crédibilité au concept de pansexualité : être attiré par les personnes et non par les sexes. Beaucoup de gens ont même commencé à rejeter les étiquettes de gay, hétérosexuel et bisexuel. C’est peut-être là où se dirige l’humanité et, qui sait, peut-être que la société sera beaucoup plus heureuse alors.

Les + populaires

Histoire coquine : Je fixai le gode ceinture à ma taille19 avril 201812L’histoire coquine d’une femme qui raconte comment elle a pénétré son homme avec un gode ceinture pour la première fois, qui plus est en présence d’un autre homme. ...lire la suiteHistoire de cul : J’avais un mec devant moi et un mec derrière26 juillet 20186Un plan cul bestial super hot qui a commencé dans une boîte de nuit gay et qui a fini sur un canapé. ...lire la suiteRécit érotique pansexualité : J’allais enfin faire l’amour à une transsexuelle09 mai 20184Un homme nous raconte sa première expérience sexuelle avec une transsexuelle. Bonne lecture à toutes et à tous ! ...lire la suiteRécit pansexualité : Il m’a dit de l’enculer29 juin 20186Quand un colocataire a le blues, il arrive parfois que les choses dérapent. Voici le récit d’un jeune homme plein de bagou qui a connu sa première relation sexuelle avec un homme. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’est pas avare de détails ! ...lire la suiteInterview pansexualité : Ni hétérosexuelle, ni lesbienne, ni bisexuelle30 mai 20183Mara, jeune femme pansexuelle active dans l’association Bi’Cause, nous parle de la cause pansexuelle et de son rapport à la sexualité et à sa pansexualité. ...lire la suiteLecture érotique : Son sexe dans ma chatte brûlante12 juillet 20184Sa découverte de la sexualité hétérosexuelle a été un déclic pour cette jeune femme qui se considérait comme lesbienne et qui avait un vrai ressentiment envers les hommes avant cette aventure… Bonne lecture érotique. ...lire la suiteHistoire érotique lesbienne : Je n’ai pas réfléchi et j’ai embrassé sa vulve31 août 20181Alexia nous raconte sa toute première expérience avec une femme. Une histoire érotique lesbienne qui nous transporte dans cette chambre étudiante où Alexia a découvert la sexualité lesbienne… ...lire la suiteRécit pansexuelle Exhib : Besoin de sentir le regard des hommes se poser sur moi06 juillet 20189​Une femme se définissant elle-même comme une « bonne salope » nous partage le récit d’une aventure d’exhib dans un parc où elle a baisé avec un joggeur. Une histoire d’exhibition bien coquine comme il faut. ...lire la suitePartie de sexe à trois (part.1) : Le mec s’est mis à côté de moi16 août 20187Voici le récit d’une partie de sexe à trois qui a permis à l’auteur de découvrir son penchant pour les pratiques homosexuelles. Une histoire en deux parties à savourer sur notre blog pansexuel. ...lire la suiteRencontre avec un pansexuel : J’ai longtemps cru à mon homosexualité11 avril 20184Voici notre toute première interview sur la question de la pansexualité ! Nous avons rencontré Etienne, jeune homme de 23 ans, qui a accepté de nous présenter sa vision de la pansexualité. Un grand merci à lui ! ...lire la suite

Les + commentés

Histoire coquine : Je fixai le gode ceinture à ma taille19 avril 201812L’histoire coquine d’une femme qui raconte comment elle a pénétré son homme avec un gode ceinture pour la première fois, qui plus est en présence d’un autre homme. ...lire la suiteRécit pansexuelle Exhib : Besoin de sentir le regard des hommes se poser sur moi06 juillet 20189​Une femme se définissant elle-même comme une « bonne salope » nous partage le récit d’une aventure d’exhib dans un parc où elle a baisé avec un joggeur. Une histoire d’exhibition bien coquine comme il faut. ...lire la suitePremier trio : Le tour des forums et sites de rencontre19 septembre 20188Un homme raconte son premier trio avec sa femme. De la décision au passage à l’acte, il dévoile comment s’est déroulée cette expérience qui ne semble pas être la dernière… ...lire la suiteHistoire de cul avec deux transsexuelles : Etre choyé par deux trans bien foutues09 octobre 20187En exclusivité sur le blog pansexuel de votre site de rencontre, une histoire de cul avec deux transsexuelles. Un récit érotique à déguster sans modération. ...lire la suitePartie de sexe à trois (part.1) : Le mec s’est mis à côté de moi16 août 20187Voici le récit d’une partie de sexe à trois qui a permis à l’auteur de découvrir son penchant pour les pratiques homosexuelles. Une histoire en deux parties à savourer sur notre blog pansexuel. ...lire la suitePremière expérience de sexe anal gay : L'huile chaude dans la fente de mes fesses04 octobre 20186Un jeune homme raconte comment il a perdu sa virginité anale, lui qui refusait toujours de franchir le cap. D’actif à passif, il semble avoir pleinement découvert les plaisirs de la sodomie. ...lire la suiteMa première fois avec un homme : Que je brise le tabou14 septembre 20186Un sénior marié raconte comment il a couché pour la première fois avec un homme à l’âge de 59 ans. Une expérience de vie qu’il n’est pas courant de rencontrer à tous les coins de rues. ...lire la suiteMa première fois avec un transgenre : La finesse de la femme et la puissance de l’homme 10 août 20186Le récit d’un homme qui a eu pour la première fois de sa vie une relation avec un transgenre. Une belle histoire pansexuelle, chaude et palpitante comme il faut. ...lire la suiteHistoire de cul : J’avais un mec devant moi et un mec derrière26 juillet 20186Un plan cul bestial super hot qui a commencé dans une boîte de nuit gay et qui a fini sur un canapé. ...lire la suiteMon histoire avec la pansexualité : Mes désirs complexes et troubles15 novembre 20186Nouvelle lectrice de notre blog, elle raconte son histoire avec la pansexualité. Une histoire tumultueuse et triste par moments. Entre rejet, amours, séparations, retrouvailles, voici un morceau de vie émouvant. ...lire la suite
Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.